Le Centre Laser Médical Université évolue et devient Centre Laser Médical Bourgogne, un nouveau nom, une nouvelle image, mais toujours la même envie de vous apporter un service de qualité !             Le Centre Laser Médical Université évolue et devient Centre Laser Médical Bourgogne, un nouveau nom, une nouvelle image, mais toujours la même envie de vous apporter un service de qualité !            
CENTRE-LASER-MEDICAL-BOURGOGNE-TECHNIQUE-EPILATION

Quelle est la meilleure technique pour s’épiler ?

Si les diktats de la beauté sont de plus en plus contrés par l’envie pure et simple de s’accepter telle que la nature nous a faite, l’épilation reste toujours d’actualité. Au-delà du besoin de rentrer dans le moule de la femme parfaite, c’est avant tout l’envie de se sentir bien dans nos baskets qui nous pousse à recourir à l’épilation.


Mais pour bien faire, encore faut-il savoir choisir entre les différentes techniques. Doit-on privilégier le rasoir, rapide et totalement indolore, enfin en général ! Ou plutôt la cire pour être tranquille un peu plus longtemps, enfin presque ! Et le laser dans tout ça, est-ce que ça vaut vraiment la peine ?

C’est la question que l’on se pose toutes. Bonne nouvelle, on vous dit tout dans cet article !

Le rapport qu’ont les femmes avec leurs poils

On ne connaît que trop bien ce sentiment paradoxal avec l’arrivée des beaux jours. Enfin ranger les gros pulls et ressortir cette petite robe qui nous met si bien en valeur ! À oui mais oups, c’est vrai, il va falloir avant tout gérer les poils confortablement installés sous ce bon vieux jeans.

Au cours des dernières années, les méthodes d’épilation ont beaucoup évolué et se sont diversifiées. Les femmes ont pour la plupart conservé les mêmes pratiques.

Il est pourtant bien connu que se débarrasser de ses poils s’accompagne souvent d’irritation et de douleurs. En effet, certaines techniques d’épilation sont plus efficaces que d’autres. Quelles sont donc les meilleures méthodes pour s’affranchir de ses poils en évitant de trop agresser sa peau ?

Les recettes d’épilation

Être épilée de près demande précision et maîtrise. Une salle de bain peut rapidement se transformer en véritable institut de beauté voire même en laboratoire de chimiste. Cependant, nous ne sommes pas Marie Curie et il est à noter que chaque méthode d’épilation comporte des avantages et des inconvénients.

  • Le rasoir traditionnel : Tout d’abord, le rasoir n’est pas une méthode d’épilation à proprement parler pusqu’il ne retire pas le poil de sa racine, mais il reste le premier choix pour la plupart des femmes et le grand champion au concours de popularité (c’est le cas pour 72% des femmes). Il est pourtant conseillé de l’éviter pour certaines zones comme le visage, le maillot, les cuisses et les bras. Indolore (sous réserve qu’on ne se coupe pas, aïe !), économique, portable et précis, il présente toutefois des inconvénients. Outre le fait de pouvoir se couper, la repousse du poil se fait rapide et drue. Le rasoir provoque alors des irritations, des boutons, des poils incarnés, des rougeurs et une sécheresse. Et ce, malgré l’application d’un gel à raser et malgré l’hydratation qui suit le rasage.
  • Le rasoir électrique : Le rasoir électrique, surtout efficace pour le rasage des demi-jambes, rase de moins près que le rasoir traditionnel, mais les risques de blessure sont moindres. Ses inconvénients restent similaires à ceux du rasoir traditionnel. Pour les plus perfectionnistes d’entre vous, il n’est pas à mettre en premier dans la liste de vos coups de coeur.
  • La crème dépilatoire : Il s’agit là d’une méthode d’épilation chimique où les poils sont dissouts suite à un contact prolongé avec le produit. Ces crèmes seraient spécialement formulées de façon à ce qu’elles soient applicables sur n’importe quelle partie du corps bien que des gammes soient étendues pour les zones du visage et de l’aine. Indolore, simple d’utilisation, une peau douce, la crème dépilatoire permet une repousse moins rapide et moins drue que le rasoir. Les crèmes dépilatoires seraient déconseillées aux épidermes fragiles (personnes souffrant de maladies de la peau, d’eczéma) et peuvent aussi provoquer des allergies en plus d’une odeur désagréablement chimique.
  • L’épilation à la cire Cire chaude, cire froide, cire tiède : on s’accorde sur le fait qu’il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. La cire tiède est notamment utilisée en institut, la cire froide convient plus au “fait-maison” tandis que la cire chaude est risquée d’utilisation. Au-delà de provoquer une brûlure, elle est fortement déconseillée pour celles qui éprouvent des problèmes de peau ou de circulation sanguine. À noter que la cire laisse la peau douce et que les poils sont arrachés de sa racine. La repousse est donc moins rapide, les poils sont affaiblis et l’épilation sera moins douloureuse au fur-et-à-mesure. Il faut tout de même s’avouer que cette technique suggère habileté et courage puisqu’il est compliqué de le faire à la maison au risque de se brûler et de permettre la naissance des poils incarnés, c’est pourquoi l’épilation à la cire s’accomplit la plupart du temps en institut. Il y a aussi la méthode du “sucre” pour les plus connaisseuses d’entre vous, intimement comparable à la cire, c’est une technique traditionnelle des femmes du Moyen-Orient. En plus d’épiler, cette technique exfolie la peau mais peut créer des poils incarnés. C’est la technique la plus éco-responsable présentée jusqu’à maintenant !
  • L’épilateur électrique : Cette technique pourrait s’apparenter à celle de la pince à épiler, bien plus utilisée pour parfaire la zone préalablement épilée. En revanche, l’épilateur électrique, cette petite machine qui arrache les poils et qui s’utilise principalement sur les jambes, permet aux poils de repousser jusqu’à 4 semaines et de les affaiblir. Cette méthode est douloureuse, même pour les plus courageuses ! Certains poils, plutôt que d’être épilés, peuvent être seulement coupés et repousser de façon drue et rapide. Au-delà du bruit agaçant provoqué, il n’est pas recommandé de vous tenter à l’épilation d’autres zones du corps au risque de le regretter ! Qui s’y frotte, s’y pique, ah ces fameux poils….
  • Le fil : Vous avez sûrement déjà vu passer cette technique sur les réseaux sociaux en pensant qu’elle était tendance alors qu’en réalité elle est la méthode la plus ancienne. Initialement le secret de beauté des femmes indiennes, iraniennes et turques, l’épilation au fil se compose de deux fils fins en coton très résistants qui insinue un geste très spécifique et la plupart du temps exécuté en institut auprès de professionnels. Cette épilation retire le poil de sa racine et ne provoque pas de douleur insurmontable, quoi que tout dépend de votre tolérance à la douleur. Écologique, naturel, extrêmement précis, le fil est surtout appliqué à des toutes petites zones comme la lèvre supérieure et les sourcils.
  • L’électrolyse : Bien moins connu du grand public, c’est une méthode qui consiste à électrocuter les poils à la racine, un à un, avec une aiguille. Les poils arrachés mettent 2 ans à repousser à moins d’un débalancement hormonal, entre-autre. C’est un traitement long, au vue de la minutie demandée, rarement utilisé sur les grandes surfaces du corps. Vous l’auriez compris, c’est un traitement qui vous demandera un investissement de votre temps, et s’ajoute à cela, un coût elevé. De plus, cette technique d’épilation se voit extrêmement douloureuse et peut provoquer des infections si les aiguilles ne sont pas correctement stérilisées. Cette méthode peut aussi mener à l’apparition de cicatrices, taches et ridules. Avec la généralisation du laser, la popularité de cette technique tend à considérablement chuter.

Échangez directement avec le Dr Louis et posez toutes vos questions sur le l’épilation définitive au laser en réservant votre premier rendez-vous gratuit. Qui a dit que la virilité était une affaire de poils !

  • Le laser : Populaire et synonyme de l’épilation définitive, cette technique se présente comme la référence du divorce de la relation homme/poils. En effet, techniquement c’est un faisceau de lumière dirigé sur le poil qui se verra détruit et brûlé, avec son bulbe. Il faut là aussi, compter plusieurs séances en fonction de votre phototype et de votre profil médical. Ne serait-ce pas le prix à payer pour un résultat impressionnant ? S’il doit être l’objet de comparaison avec l’électrolyse, le laser est moins cher et moins douloureux. Les séances sont rapides, peu importe la grandeur de la zone traitée. Certaines pourraient craindre le laser sur le visage à cause d’éventuelles brûlures, cependant il est jugé bon de prendre en considération que l’investissement en vaut la peine et que le coût sera amorti en quelques années. Le laser est très hygiénique et les risques de contamination sont pratiquement inexistants. Concernant les risques de brûlures et l’apparition d’une douleur dérangeante, plusieurs précautions sont à prévoir. Dans un premier temps, assurez-vous que cette pratique soit effectuée par de réels professionnels. Un premier rendez-vous permet d’établir votre profil médical et décider du nombre de séances en fonction de votre phototype.

Le coût est un axe majeur à prendre en compte puiqu’en effet, tout le monde n’a pas les moyens de débourser ce genre de somme mensuellement. Mais, quand on fait le calcul, ne serait-ce pas plus rentable de s’épiler au laser ?

Le Centre Laser Médical Bourgogne propose un arsenal de prix bien plus avantageux que la moyenne ainsi qu’un accompagnement réellement professionnel pour une séparation actée et irréversible avec nos chers compères les poils. Ces meilleurs ennemis ne seront qu’un vague souvenir. On nous dit souvent “J’aurais dû le faire avant !”, plutôt que de gaspiller du temps, de l’argent, de l’énergie et le bien-être de votre peau, pourquoi ne pas sauter le pas et faire confiance à cette technique d’épilation et au Centre Laser Médical Bourgogne, n’ayant ni foi ni loi envers nos poils.

Partager l'article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest